« La ténacité pour faire face à la vie »

À l’université, il y avait des clubs de copains copines, et des choses de ce genre.

On se mettait à boire et à s’intégrer au groupe.

À un certain moment, on a commencé à prendre de la cocaïne.

J’en prenais une fois de temps à autre, à des fêtes. Et ensuite, j’en prenais pour pouvoir suivre : rester éveillée, être en classe toute la journée, cours du soir et travail et puis devoirs à la maison.

Je prenais aussi de l’alcool tous les jours.

Je buvais une bouteille de whisky par jour.

Moi qui avais l’intention de réussir à l’école, j’ai finalement échoué.

J’étais prête à tout laisser tomber. Mon père a alors appelé Narconon. J’y étais 12 heures plus tard.

Durant le programme, quelque chose a cliqué, j’ai pris conscience que je pouvais maîtriser ma vie. Cela m’a beaucoup aidée.

Depuis que j’ai terminé le programme Narconon, je suis retournée à l’université, j’ai eu mon diplôme et j’ai fini en beauté les deux semestres tout en travaillant. J’ai fait cela toute seule.

C’est Narconon qui m’a donné cette ténacité.

Plus de vidéos