Sœur d’une diplômée de Narconon
Maggie F.

C’est ma sœur aînée. Quand elle est devenue infirmière, elle s’est fait mal au dos et elle a commencé à avoir des problèmes. Je crois que c’est à ce moment-là que tout a commencé.

Elle a divorcé. Elle en a vu de toutes les couleurs et sa vie a commencé à empirer. Elle buvait beaucoup d’alcool. Je ne sais pas quelles autres drogues elle prenait à cette époque, mais elle a eu un grave accident.

À partir de là, elle a dégringolé la pente à cause de la drogue et de l’alcool. On a eu de nombreuses discussions très animées. Ses enfants ont vécu chez moi ou restaient avec moi pendant une certaine période.

Elle ne se contrôlait plus. Deux fois, j’ai dû l’amener à l’unité de soins intensifs de l’hôpital après une overdose. Je pensais qu’elle allait mourir. Je me disais que si je ne faisais rien, elle allait finir par mourir.

Elle n’arrêtait pas de nier qu’elle prenait de la drogue et de l’alcool. J’ai fini par lui dire : « Écoute, je suis du métier, je parle d’expérience et je te connais suffisamment bien pour savoir que tu en prends. Même mes enfants le savent, ils me disent que tu te comportes bizarrement. » Elle a fini par avouer. Elle a alors décidé de faire le programme Narconon.

Et je peux vous dire franchement qu’elle a complètement changé depuis lors.

Je ne saurais vous dire à quel point je vous suis reconnaissante. Elle continue à aider les étudiants de Narconon. Elle partage ce qu’elle a retiré de la réhabilitation avec eux et les aide. Elle sait ce que c’est de ne pas réussir à s’en sortir pendant si longtemps, et finalement d’y arriver.

Elle mène une vie normale maintenant. Les enfants l’adorent. Elle partage toutes leurs activités. Le changement a été exponentiel.

Plus de vidéos