Mère d’un diplômé de Narconon
Linda S.

Tout ce que je voulais, c’est que le fils que j’avais mis au monde soit en bonne santé et qu’il aille bien. Il a avait été élevé dans une bonne famille, il allait à la messe, il avait fait du scoutisme.

Il avait commencé des études universitaires, mais il a décidé de travailler dans une tour de forage parce que cela payait mieux. Il est donc allé travailler sur une plateforme pétrolière, un travail très dur. Il y a pas mal de gens qui prennent de la drogue dans ce milieu. Il fumait un peu de cannabis, ce qui n’était pas une bonne chose. Il buvait de la bière, sans excès. Mais cela a dégénéré, et pendant environ un an, il a pris de la méth. Nous l’avons appris après avoir vu à quel point sa personnalité avait changé

Nous avions honte. Nous avons essayé de n’en parler à personne, c’était un secret de famille et je pleurais chaque soir. Et comme je travaillais au tribunal, chaque fois que le shérif entrait, je ne respirais plus, pensant : « Est-ce qu’il va me dire qu’il a arrêté Kaylen ? »

Il n’a jamais eu de charges portées contre lui, mais il a failli être pris, il s’en est fallu de peu. Il allait soit finir en prison, soit mourir à cause de la drogue, et j’avais peur qu’il se suicide.

Donc, je me suis mise à regarder nerveusement sur Internet pour trouver une solution et j’ai découvert Narconon. J’ai appelé et ensemble, nous avons planifié pendant cinq semaines le moyen de le faire venir au centre.

C’est alors que nous avons commencé à voir un changement, et je continuais à l’encourager, mais à un moment, il a dit : « Je ne fais plus ce programme pour te faire plaisir, maman, je le fais pour moi. »

Quand je vois ce qu’il est devenu, et comment sont les étudiants à Narconon, on ne pourrait jamais croire qu’ils étaient toxicomanes. C’est dire à quel point ce programme est efficace.

C’est extraordinaire. Nous avons retrouvé notre fils et je ne saurai jamais assez remercier Narconon de lui avoir sauvé la vie et d’avoir sauvé la nôtre du même coup.

Plus de vidéos